À Toulouse, un auditorium sera bien faisable sur le site de l'ex-prison Saint-Michel

Publié le par Côté Toulouse

À Toulouse, un auditorium sera bien faisable sur le site de l'ex-prison Saint-Michel

L'hebdomadaire Côté Toulouse du mercredi 4 mai 2016, nous apprend que la première partie de l'étude de faisabilité de l'auditorium sur le site de l'ex-prison St-Michel a rendu un avis favorable au projet sur le plan technique.

L’histoire ne dit pas si un auditorium sera un jour installé sur le site de l’ex-prison Saint-Michel mais depuis le mercredi 4 mai 2016, on sait que c’est techniquement faisable.

Une étude qui n’est qu’une première étape

L’étude, qui avait été lancée il y a quelques mois, vient de rendre ses premières conclusions.

"Elle confirme la faisabilité technique de l’implantation d’un auditorium sur le site de l’ancienne prison Saint-Michel. Cet équipement a vocation à accueillir les concerts et les activités de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Il permettra à la formation de poursuivre son développement, d’amplifier son rayonnement national et international et d’attirer de nouveaux publics. D’ici quelques mois, et en fonction des conclusions finales de l’étude, le devenir du site, sera soumis à la concertation des riverains et des associations de quartier, indique Toulouse Métropole."

Cette étude de faisabilité ne marque qu’une étape dans ce projet. La deuxième partie de l’étude va mettre en avant différents scénarios pour réaliser le projet et surtout sa faisabilité financière.

Les résultats de l’appel d’offres d’ici la fin de l’année ?

Quand ces scénarios seront connus, qu’ils auront été chiffrés et qu’ils auront été présentés aux riverains, le cahier des charges du projet sera alors affiné et ce n’est qu’ensuite que l’État pourra lancer l’appel d’offres de la vente de l’ex-prison en y incluant une dimension culturelle si l’hypothèse d’un auditorium sur le site est validée. « Le futur appel d’offres intègrera les souhaits de la Ville de Toulouse », rappelait il y a quelques mois l’ancien secrétaire général de la préfecture, Thierry Bonnier, parti depuis vers d’autres contrées.

> LIRE AUSSI : Comment va se dérouler la vente par l’État de l’ex-prison Saint-Michel.

En 2015, le même ex-secrétaire général avait annoncé une ouverture des plis de l’appel d’offres pour l’automne 2016. Cela devrait se faire finalement à la fin de l’année au plus tôt. On en sera alors plus sur les projets et surtout le prix de vente du foncier de l’ex-prison Saint-Michel par l’État.

Celui-ci variera en fonction du projet : le terrain sera d’autant moins cher que le projet sera à dominante culturelle avec l’auditorium.

David Saint-Sernin

Journaliste

Publié dans media

Commenter cet article