L’acheteur de l’ex-prison Saint-Michel retenu début 2016

Publié le par Touleco

L’acheteur de l’ex-prison Saint-Michel retenu début 2016

Touléco publie un nouvel épisode du feuilleton à rebondissements de l’avenir de l’ancienne prison Saint-Michel, il semble que le dernier acte soit le bon. Un appel d’offres doit être lancé pour sa cession à un acheteur privé. Le comité de quartier Saint-Michel réclame son report.

Le projet de l’auditorium et d’une salle de répétition au cœur de l’ancienne prison Saint-Michel dans le quartier toulousain éponyme, est-il sur les rails ? La promesse de campagne du maire Jean-Luc Moudenc va-t-elle aboutir ? Une étude préalable de faisabilité du projet est programmée, assure Thierry Bonnier, secrétaire général de la préfecture de la Haute-Garonne. Mais pas encore lancée.

« Cette première étape, cofinancée par la Ville et l’Etat, doit déterminer les besoins de l’Orchestre national du Capitole et les contraintes techniques liées au projet, comme sa jauge, sa construction enterrée, semi-enterrée ou aérienne. La seconde est le lancement de l’appel d’offres de l’État (propriétaire de l’ex-prison, NDLR) qui intégrera dans le cahier des charges les résultats de cette étude », poursuit-il. Objectif : élaborer un programme d’aménagement, fruit « d’une étroite collaboration entre la Ville et l’Etat », pour la vente quasi-totale de ce lieu de 18.480 m² - hormis le Castelet, classé aux monuments historiques -, à un acheteur privé.

Bien sûr, le contenu de ce programme demeure une inconnue. Thierry Bonnier « imagine » néanmoins quelques pistes : des commerces de proximité, une résidence étudiante et des logements, dont certains sociaux. Les murs d’enceinte seraient détruits mais la partie historique, soit les cinq branches de la fameuse étoile, conservée, assure-t-il.

« Que l’étude de faisabilité soit menée sereinement »

La valeur financière de ce domaine en vente est au stade de l’estimation puisqu’elle dépend du projet retenu. « Un équipement culturel justifie un prix bas puisqu’il ne rapporte pas de richesse », explique Thierry Bonnier. Question calendrier, un candidat sera retenu fin 2015 ou au premier trimestre 2016. « Nous ne voulons pas agir dans la précipitation », affirme le secrétaire général de la préfecture

Du côté des riverains, la vigilance est de mise. Le comité de quartier Saint-Michel regrette de ne pas être associé à l’élaboration du cahier des charges. « Nous demandons un report de l’appel d’offres au moins à l’année 2016, pour que l’étude de faisabilité du projet municipal qui prévoit équipements, espaces et jardins publics, puisse être menée sereinement », tonne Guillaume Drijard, son président, avant d’ajouter : « Nous avons envoyé des courriers à la préfecture, à la Ville, et aux ministères de la Justice et de la Culture qui sont restés sans réponse. »


Audrey Sommazi

Publié dans media, prison

Commenter cet article