Auditorium dans l'ex-prison Saint-Michel : ça avance

Publié le par La Dépêche du Midi

Auditorium dans l'ex-prison Saint-Michel : ça avance

La ville de Toulouse va lancer une étude préalable en vue de réaliser un auditorium sous l'ex-prison St-Michel. L'État, propriétaire, s'engage à en financer la moitié.

La promesse de campagne de l'actuel maire UMP de Toulouse et président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc prend corps concernant le projet de construction d'un auditorium sous l'ancienne maison d'arrêt Saint-Michel à Toulouse. M. Moudenc a rendu public, lundi dernier, sa correspondance avec le ministère de la Culture et de la Communication sur ce dossier. Manifestement, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a donné une suite favorable le 6 janvier. «Je tenais à vous confirmer l'attention portée par mon département ministériel à votre demande, écrit la ministre. Je serais en effet favorable au cofinancement à parts égales de l'État et de la ville de Toulouse d'une étude préalable, en lien étroit avec Tugan Sokhiev (le chef et directeur musical de l'Orchestre national du Capitole, N.D.L.R.)».

Cofinancement à parts égales

Dans la foulée, Jean-Luc Moudenc s'est félicité de cette posture du gouvernement. «L'étude préalable, cofinancée à parts égales par l'État et la ville de Toulouse (…) sera la première étape dans la mise en œuvre de cette réalisation, a répondu le maire. J'ai aussitôt demandé à Xavier Pattier, directeur général des services de la ville, de prendre attache à ce sujet avec la Direction régionale des affaires culturelles Midi-Pyrénées». Ces échanges de courrier ne font pas mention, au demeurant, de l'achat de l'ex-prison Saint-Michel, toujours propriété de l'État, qui l'a mise en vente au prix de 11,5 millions d'euros.

En juillet 2014, le maire de Toulouse avait alors proposé à Aurélie Filippetti, ex-ministre de la Culture, de récupérer l'ancienne maison d'arrêt à titre gratuit en s'engageant en contrepartie à ne demander aucune subvention au ministère au titre de l'Étoile de Musique Saint-Michel. Référence à ce grand auditorium «semi-enterré», en forme d'étoile et d'une capacité de 1 600 places, qui serait la résidence principale de l'Orchestre du Capitole qui occupe traditionnellement la Halle aux grains. «Un outil à la mesure de l'excellence de l'Orchestre national du Capitole», comme le défendent par ailleurs Francis Grass, l'adjoint à la culture, et Marie Déqué, la conseillère municipale chargée des musiques. Et plus largement, la base d'une future «cité de la musique», avec résidences d'artistes, cours musicaux, jardin public, etc.

Moudenc : «Devenir propriétaire»

Pour Jean-Luc Moudenc, le cofinancement d'une étude préalable à la réalisation d'un auditorium haut de gamme dans l'ancienne prison Saint-Michel sera un bon point de départ pour les négociations futures sur la question du foncier. Interrogé hier, le maire de Toulouse reconnaît que les échanges avec le gouvernement sont «une bonne nouvelle qui donne une perspective pour un site sans projet depuis des années». «Nous avons désormais une vision partagée entre la municipalité et l'État qui financera la moitié de cette étude. La Drac et les services de la ville vont se mettre d'accord prochainement sur cette étude. Étudier aussi la jauge, entre 16 00 et 2 000 places, en lien avec Tugan Sokhiev», ajoute M. Moudenc. Selon lui, «c'est un projet qui se réalisera sur deux mandatures». «Cette étude permettra dans un deuxième temps de faire bouger le dossier sur l'aspect patrimonial. La mairie compte bien être propriétaire de l'ex-prison dont il faudra abattre les murs et révéler cette étoile qui fait le charme de cet édifice».

Repères

Le chiffre : 1600

places >Auditorium. L'étude préalable à la réalisation d'un auditorium «semi-enterré» pour l'Orchestre national du Capitole pourrait avoir une capacité de 1 600 places, voire 2 000 places.

Gérald Camier

Publié dans media

Commenter cet article